• Téléphones importants: Urgences 112  |  Pompiers 118  |  Police 117  |  Ambulance 144  |  Institut de toxicologie (en cas d’empoisonnement) 145

ECS : un mois de fonctionnement déjà et des résultats encourageants

L’Espace de consommation Sécurisé (ECS) est ouvert depuis un peu plus d’un mois maintenant. L’occasion pour nous de dresser un premier état des lieux en quelques chiffres. Mais aussi de nous réjouir de résultats prometteurs avec une fréquentation en hausse continue et la venue d’usagers nouveaux qui n’étaient pas connus pour fréquenter la Terrasse ou le Passage. L’ECS répond donc bien à un besoin qui n’était jusqu’alors pas couvert par nos prestations et nous permet d’approcher une population plus large.

Pas moins de 119 usagères et usagers se sont inscrits et ont pu commencer à fréquenter l’ECS. Une grande partie d’entre eux étaient déjà connus puisqu’ils fréquentaient l’une ou l’autre des structures de la fondation (Distribus non compris) ; cependant une part non négligeable d’entre eux, un quart environ, sont de nouveaux usagers. L’espace de consommation permet donc d’approcher une population plus large qui ne fréquentait jusqu’alors pas nos structures d’accueil.

Au total autour de 700 contacts (nombre de consommations) ont été relevés. Les usagères et usagers ont donc tendance à revenir après leur premier passage à l’ECS. Sur le premier mois de fonctionnement, la moyenne quotidienne est de 23 consommations. Cette moyenne est en hausse constante depuis l’ouverture, ce qui tend à indiquer une adéquation des pratiques de nos collaborateurs avec les attentes des usagers.

En ce qui concerne les modes de consommation, nous avons relevé un total de 472 injections contre 204 inhalations et 22 sniffs. Les injections représentent ainsi plus des deux tiers des consommations. Le nombre d’injections pratiquées est éloquent quant à la capacité de l’ECS de répondre à des enjeux de sécurité sanitaire publique, puisque ces 472 injections auraient pu être pratiquées sur la voie publique et dans des espaces collectifs, avec le risque à chaque fois que des seringues usagées soient abandonnées.

Les substances les plus consommées sont la cocaïne et l’héroïne avec respectivement 304 et 212 utilisations. Viennent ensuite les benzodiazépines (anxiolytiques, somnifères, calmants), la morphine et la buprénorphine (substances originellement destinées à la substitution d’héroïne). En revanche, la méthadone est rarement utilisée contrairement aux attentes que nous pouvions avoir, de même que les amphétamines.

Ces premiers résultats sont conformes à nos attentes. La fréquentation devrait continuer d’augmenter au cours des prochains mois. Pour rappel, jusqu’à une centaine de contacts quotidiens sont attendus. Dernier chiffre : environ 15% des personnes ayant fréquenté l’ECS sont des femmes.